Près de la mangeoire…

La mangeoire est prête depuis plusieurs semaines déjà dans le jardin, mais encore bien peu fréquentée et l’attente sous l’affût est parfois bien longue. Hormis ce petit rouge-gorge et quelques mésanges, les oiseaux ne sont pas bien nombreux à venir s’y restaurer cette année. Il ne fait pas froid et les habitants du jardin doivent trouver plus appétissant ailleurs, tout en ayant moins besoin de se nourrir… C’est surement mieux pour eux, et pas trop de regrets pour le photographe car avec ce temps gris qui persiste, il y a bien peu de lumière…