Photographier les photos ???

On voit de plus en plus de visiteurs photographier les photos présentées sur les expos-photo. Cette attitude des visiteurs était particulièrement marquée lors du dernier festival de Montier-en-Der et des exposants photographes s’en sont d’ailleurs émus sur les forum photo. On ne parle pas ici des visiteurs qui font quelques vues d’ensemble d’une expo comme photo souvenir, ni non plus des gens fatigués en fin de journée qui se servent de leur appareil comme d’un bloc-note pour retenir le nom d’un photographe et aller visiter tranquillement son site internet une fois rentré à la maison.

Non, le problème, ce sont ces personnes qui se placent pile devant la photo exposée, et prennent le temps de la cadrer au millimètre, tout en évitant soigneusement de croiser le regard du photographe qui expose son travail. J’ai même vu une personne bouger un spot d’éclairage pour éviter un reflet sur un tirage brillant. Jusqu’à maintenant, il était facile de repérer ce type de comportement, assez rare, et un petit rappel à l’ordre suffisait. A partir du moment où cela commence à se généraliser, il devient impossible au photographe exposant de passer son temps à faire la police, il n’en a ni le temps, ni l’envie…

En tant que photographe, j’ai par ailleurs bien du mal à comprendre la motivation de ces visiteurs indélicats. Il y a toujours eu les peintres amateurs, mais pour l’expérience que j’en ai, ils demandent en général l’autorisation, à la fois de photographier et de reproduire en peinture, et ne rechignent pas à acheter  une carte postale voire un tirage qui leur servira de modèle et de source d’inspiration. C’est d’ailleurs souvent intéressant de voir comment le regard d’un peintre interprète le travail du photographe. Et pour les autres, alors ? Je ne pense pas qu’il s’agisse de s’attribuer la paternité d’une image… Quel plaisir ou fierté pourraient-ils tirer à montrer ces images copiées à leur amis tout en sachant bien qu’ils n’en sont pas les vrais auteurs ? A vaincre sans péril on triomphe sans gloire !

Non, je ne vois que la volonté de s’approprier gratuitement le travail d’autrui et d’imprimer soi-même sur le PC de la maison les tirages plutôt que de les acheter au photographe.

Pour ma part, je vois deux raisons qui rendent indispensable de faire de la pédagogie auprès des visiteurs et qui touchent toutes deux à la motivation du photographe pour venir exposer son travail :

– Le plaisir d’une expo pour un photographe, c’est de rencontrer les gens, de discuter avec eux autour d’une image, de raconter la petite histoire qui va avec, les conditions de prise de vue, et de partager ce qui fait la valeur affective de ses photos. En échange il reçoit les critiques, quelques tuyaux techniques, des bons coins à connaître, des conseils… C’est du partage, et c’est donnant-donnant. Les visiteurs qui « photocopient » les tirages exposés savent bien le manque de respect qu’ils marquent ainsi à l’égard de l’auteur et évitent le contact. Il n’y a pas d’échange, ils prennent et s’en vont… Si ce comportement devenait la règle, la motivation des photographes à aller exposer ne manquerait pas de diminuer fortement et la qualité des expos sur les festivals s’en ressentirait très vite, les visiteurs eux-même n’y trouvant plus leur compte.

– La deuxième raison est d’ordre économique, tout simplement. Investir dans une expo, c’est commander une vingtaine de tirages sur dibond à 100€/pièce, se loger sur place pendant quelques jours, payer le trajet… soit une dépense de 2500 € à 3000€ environ pour le photographe. C’est un budget qui est pris sur le budget familial et celui-ci doit être équilibré. Si les visiteurs ne jouent pas le jeu et ne soutiennent pas un minimum les auteurs en achetant les tirages plutôt qu’en les copiant, l’équilibre est rompu et il y a fort à parier que le photographe ne renouvellera pas l’expérience.

 Il me semble donc important que les organisateurs de festivals se saisissent du problème et agissent en prévention, car il serait vraiment dommage que ces festivals viennent à manquer de volontaires pour exposer…