Paramétrer le flux (RSS, Atom,…) de son site

Atom, RSS, flux, feedburner… Kesako ?

J’ai longtemps vu cette icône orange sur de nombreux sites internet, sans trop bien savoir qu’en faire… J’avais bien compris qu’il y avait là un moyen de suivre la parution de nouveaux articles sur mes blogs préférés, mais les fonctionnalités proposées par Firefox ou Internet Explorer me semblait bien pauvres… Récemment, j’ai enfin pris un moment pour regarder exactement comment cela fonctionne, et j’avoue y avoir trouvé un outil fort pratique.

La solution passe par l’utilisation d’un agrégateur de liens tel que Google Reader (gratuit, il figure dans la palette des outils Google dès lors qu’on ouvre un compte) et l’abonnement à un flux se fait via l’onglet « Marque Page » sous Firefox, avec le menu « S’abonner à cette page » ou en saisissant directement l’adresse du flux dans Reader. Il est également possible de cliquer sur cette icône orange lorsqu’elle est présente.

Cet outil intègre l’ensemble des flux auxquels l’utilisateur est  abonné et lui les présente sous forme d’un seul document. Les posts sont généralement classés par date, du plus récent au plus ancien, toutes origines confondues. Au fur et à mesure de la lecture, les posts sont marqués « lus » et ils n’apparaitront plus spontanément lors de la prochaine utilisation de l’agrégateur. Leur contenu reste cependant accessible, de même il est possible d’accéder aux posts d’un blog en particulier et de les trier de diverses façons. Les utilisateurs de Gmail ne sont pas dépaysés car l’interface de Reader est très proche de celle de la messagerie.

Interface de Google Reader

Du point de vue de celui qui crée ou anime un blog, il peut en revanche être frustrant de « perdre » ainsi des visiteurs qui n’ont plus besoin de venir sur le site, ne serait-ce que parce que le site est monétisé par de la publicité. Un outil comme FeedBurner se révèle alors bien utile. Le principe est simple : on donne en entrée l’adresse de son flux Rss à FeedBurner, celui-ci le met en forme et fournit une nouvelle adresse en sortie. Un petit bout de code html est donné pour être placé sur le site (dans un « widget » par exemple) et afficher l’icône orange ci-dessus. La mise en forme appliquée par FeedBurner garantit que le flux sera correctement lu par la plupart des agrégateurs de flux.

Interface de Google FeedBurner

La mise en forme du flux par FeedBurner intègre par ailleurs les choix suivants :
– Envoyer l’ensemble du post ou uniquement le début (Excerpt)
– Joindre ou non les publicités Adsense. Il faut néanmoins avoir activé la « publicité pour les flux » dans son compte adsense.

Enfin, FeedBurner fournit des statistiques sur le nombre d’abonnés, le nombre de visiteurs venus sur le site via le flux, le nombre de clics…

Voilà donc deux outils, google Reader pour s’abonner aux flux et FeedBurner , qui se révellent très complémentaires, suivant que l’on soit utilisateur ou développeur.