Un pic épeiche dans mon jardin…

J’ai la chance qu’un Pic Epeiche fréquente régulièrement mon jardin. Il faut dire qu’avec un noyer et un noisetier, et quelques vieux arbres bien malades, c’est table ouverte pour lui à toute heure ! Ce bel oiseau noir, blanc et rouge, vit surtout dans les forêts mais également les parcs, les grands jardins…, pourvu qu’il y trouve des zones boisées. Il se nourrit de graines, de semences de conifères, de noisettes, de noix, de glands et de noyaux de fruits dont il extrait l’amande, ainsi que  d’invertébrés (chenilles, larves, diptères, araignées, coléoptères…) qu’il déloge en frappant l’écorce de son bec puissant. Il se déplace généralement du bas vers le haut du tronc, en tournant autour.  Son bec pousse régulièrement pour compenser l’usure et il lui sert de levier pour arracher les fibres de bois. Sa langue est effilée, très longue, visqueuse,  pourvue de petits crochets à l’extrémité et peut-être projetée loin en avant. Ses ongles solides et recourbés lui permettent de grimper facilement aux arbres tout en prenant appui sur les robustes plumes de sa queue (source : http://www.oiseaux.net).

Ce sont les coquilles de noix au sol qui ont d’abord attiré mon attention et c’est ainsi que j’ai découvert que « mon pic » avait établi son atelier sur une vielle branche de lilas. Non seulement il la creuse régulièrement pour y trouver les insectes, mais il se sert également des cavités qu’il a ainsi réalisées pour y coincer les noix et les noisettes avant de briser la coquille, un peu comme dans un étau.

Et une fois que le pic a terminé, ce sont les mésanges qui viennent voir si il ne resterait pas quelques petits truc à grignoter…