Festival de l’oiseau 2012 : ma rétrospective !

Cette année, j’avais décidé que mes filles ne passeraient pas leurs vacances entre la DS, la télé et l’ordinateur. J’avais donc cassé ma tirelire pour les inscrire à toute une série d’ateliers et de sorties nature durant la semaine du Festival de l’oiseau. Il faut reconnaitre qu’une météo un peu plus clémente, voire franchement magnifique comme l’année dernière, aurait été bienvenue. On a eu de la chance cependant, une seule annulation pour cause de pluie. Les autres sorties se sont déroulées sous le soleil ou sous un ciel gris, même si on est parfois passé tout près des orages (cf article précédent). Voici donc une petite rétrospective des sorties nature et des ateliers suivis par mes filles cette année, juste pour vous donner envie pour l’année prochaine !

On a commencé avec quelques balades en baie de Somme « spécial enfant » intitulées « Balade pour les petits pieds » et « Balade au pays des minuscules« . Les différents guides nature ne montrent pas forcément la même chose donc je vous fais une petite compilation en image. Ca se déroule en général aux plages de la Maye, on commence par explorer la laisse de mer (os de sèche, oeufs de bulot, de raie….), et on poursuit dans les mollières pour goûter les oreilles de cochon (Aster maritime). On passe dans les marigots pour faire du carottage et trouver les vers dont se nourrissent les oiseaux. Là c’est la franche gadoue et les enfants adorent, même si certains ont eu un peu de mal à récupérer leur bottes. Une fois au bord de la Maye, on observe les oiseaux à la lunette d’approche, et les enfants sont sensibilisés au problème de l’ensablement de la baie, notamment en observant les racines de plantes pionnières telles que la spartine.

Pour continuer avec les promenades, nous avons ensuite suivi celle intitulée « Herbes folles à tresser« , le long de la petite Somme à Pinchefalise. Ce fut un moment très agréable car le guide (Maxime) a réussi a créer un programme adapté aussi bien aux adultes qu’aux enfants, en alliant la collecte des matériaux à tresser, l’initiation aux techniques de vannerie et un petit côté magique qui plait beaucoup aux enfants au travers des légendes locales. Je ne veux pas déflorer le mystère, donc je n’en dirais pas plus, mais je crois que cette nouveauté de l’année a eu beaucoup de succès !

Pour changer un peu de décor, nous somme ensuite allés faire la « Balade gourmande en Baie d’Authie« . Cette promenade est animée par un guide naturaliste très érudit dans le domaine des plantes sauvages, et doublé d’un fin cuisinier. On apprend ainsi les vertus des nombreuses plantes qui ont élu domicile dans la Baie et on est surpris de la richesse et de la diversité de la flore, qui varie du tout au tout sur quelques mètres, en fonction de la hauteur du sol ou de la présence ou non d’arbustes par exemple. Par ailleurs, la promenade se déroule sur le territoire des crapauds calamites et des grenouilles vertes, ce qui ravit les enfants. La promenade se termine par un goûter qui permet de découvrir les saveurs de différentes plantes rencontrées durant la promenade et de découvrir une façon originale de les cuisiner.

La dernière sortie fut la découverte de la réserve avifaune de Grand-Laviers. Là, il faut reconnaître que le discours à la gloire des chasseurs qui cherchent manifestement à se refaire une virginité devient rapidement assez barbant. Mais il n’en reste pas moins que l’initiative est bonne et on est heureux de découvrir le site, bien que les oiseaux soient un peu loin des observatoires. D’autres îlots plus proches vont être ajoutés pour palier à ce problème nous a t’on assuré.

Entre temps, ma plus jeune fille a suivi quelques-uns des ateliers proposés au gymnase d’Abbeville. Elle a ainsi construit un « nichoir pour rouge-gorge« , elle s’est initiés à la « sculpture sur pierre« , pour finir avec un « oiseau en argile« . Patouiller la terre, taper du marteau et du burin, manier la visseuse électrique… tous ces bricolages sont parfaits pour les enfants, et leur laissent souvent exprimer toute leur créativité.

Un bilan plus que positif, donc, avec en prime la gentillesse et la disponibilité des différents guides et animateurs que je remercie ici encore une fois pour ces bons moments et pour les connaissances transmises, pas seulement aux enfants d’ailleurs car j’ai moi-même appris pas mal de choses ! N’oublions pas non plus les organisateurs car on sent bien que tout est pensé, du flèchage sur la route au casse-croûte pour les enfants !

2 comments for “Festival de l’oiseau 2012 : ma rétrospective !

  1. Gabriel
    11 mai 2012 at 17 h 29 min

    Comme d’habitude Stéphane ta rétrospective est très bien faite a titre personnel j’adore merci beaucoup cordialement Gabriel

  2. 11 mai 2012 at 19 h 33 min

    Merci Stéphane de nous faire partager tes impressions et ton talent ! Nul doute que tes images donneront envie à d’autres personnes de découvrir notre Festival … Encore Bravo

Comments are closed.