Nourrissage des jeunes spatules en baie de Somme

Si vous voulez savoir ce que c’est que le harcèlement, je vous conseille d’aller observer les jeunes spatules qui réclament à manger aux adultes au marais du Crotoy. Dans ce marais de la baie de Somme, on peut les voir poursuivre leur victime en hochant la tête frénétiquement et en poussant de nombreux cris. Le pauvre parent (ou pas d’ailleurs) essaie de s’éloigner de ce gêneur, à pied ou en volant plus loin, mais rien n’y fait. Le juvénile le poursuit, le presse, le prend sous son aile, tapote son bec avec le sien. Au final, l’adulte finit par le laisser enfourner son bec dans son propre gosier pour lui régurgiter de la nourriture et satisfaire sa faim.

Jeux de Hensons

Avec un peu de chance, on peu observer les chevaux Hensons en train de jouer au marais du Crotoy. Ca galope de-ci de-là , on se tourne autour, on essaie de se mordre les fesses, on s’envoie des ruades, on se dresse poitrail contre poitrail, on s’affronte et et on se bécote un peu aussi 🙂

La série de photos ci-dessous illustre ces comportements, capturés sous l’œil placide des vaches écossaises et de leur petits veaux qui viennent prendre le frais dans l’étang dès que la chaleur monte un peu…

Ambiances de la baie de Somme

Voici une petite collection de photographies de la baie de Somme, des instantanés glanés au gré de mes promenades matinales ou vespérales. Du côté du Hourdel vous verrez les chalutiers partir à la pêche aux crevettes grises ou bien les voiliers échoués au milieu de la baie à marée basse pour un moment en immersion, un peu seul au monde. Voyez également les pirogues polynésiennes (les Va’a) remonter vers le fond de baie avec la marée montante ou les montgolfières survoler le Crotoy. Près de Saint-Valery, du côté de Pendé, ce sont les champs de coquelicots qui colorent les paysages champêtres pour le plaisir de tous. Les vues aériennes permettent une belle perspective de ces camaïeux de couleurs. Un troupeau de chevaux fait parfois le spectacle dans les renclôtures, ces terres gagnées sur la mer de l’autre côté de la digue qui longe la route panoramique. Au cap Hornu vous réveillerez peut-être les dormeurs à la belle étoile sous leur moustiquaire, ou bien vous profiterez d’un magnifique lever de soleil sur le Crotoy…

Marathon d’Attelages sur la plage de Berck-sur-mer

Un magnifique spectacle équestre sur la plage de Berck-sur-mer ce jeudi de l’ascension ! Ce ne sont pas moins de 26 équipages qui participaient au Marathon d’attelages organisé par l’association et centre équestre « Berck Attelages ». Si j’ai bien compris le règlement, c’est un circuit de 8 km sur la plage que les chevaux doivent réaliser en tractant leurs meneurs. Le parcours comprend 6 obstacles formés de monticules de sable et de flaques d’eau, séparés de lignes droites. Les attelages font une boucle sur la plage et passent chacun plusieurs fois les obstacles.

L’épreuve dure environ 30 à 45 minutes, et les attelages comprennent un, deux, ou quatre chevaux. Si l’un des équipages utilise des poneys, les autres sont constitués de chevaux Boulonnais, de Hensons, de Frisons magnifiques et d’autres chevaux de trait. Les règles sont complexes pour garantir le bien-être animal, avec un temps maxi mais aussi un temps minimum pour réaliser l’épreuve, et un contrôle du rythme cardiaque des chevaux à l’arrivée. Pour les photographes, c’est un véritable plaisir que d’essayer de capturer la force des animaux en plein effort, l’ambiance d’éclaboussures et de projections de sables, les crinières qui volent… et l’adresse et la virtuosité des hommes qui mènent les attelages et de ceux qui se placent pour que leur poids évite à la voiture de se renverser !

Retrouvez toutes les images ici : https://www.photobaiedesomme.com/index.php?/category/2186

Naissances au marais du Crotoy

Le printemps a été compliqué pour les oiseaux au marais du Crotoy avec la sécheresse et le niveau d’eau qui a fortement baissé. Les premiers écologistes de France ont fini par se décider à remettre de l’eau, mais en noyant les nids qui s’étaient installés entre temps. Pas de jeunes échasses cette année, donc… Les cygnes et les canards s’en sortent pourtant bien, une cane a même été aperçue avec 32 petits autour d’elle. Non pas qu’elle ait couvé 32 oeufs, mais les canards savent organiser des nurseries et c’est toujours un plaisir de voir ainsi la marmaille entourer la maman… Quant-aux cygnons, ces petites peluches sont toujours aussi attendrissantes. Tout ce petit monde passe son temps à manger et à dormir, comme tous les bébés du monde…

Retour en haut