Instantanés de la Baie de Somme

Pour ce petit article, je vous emmène en baie de Somme au grés de mes pérégrinations…

On commence au Crotoy avec ce magnifique lever de soleil sur la baie, vu du ciel grâce au drone. Le bourg émerge à peine de la brume et les nuages colorés se reflètent sur le sable mouillé pour magnifier le paysage.

Nous passons ensuite au Cap Hornu avec un nouveau point de vue sur la chapelle des marins grâce aux haies taillées récemment. C’est aussi la rencontre avec Titine, la laie apprivoisée qui partage la pâture des chevaux sur les flancs du coteau. Ce sanglier qui dort le long du chemin suscite bien des interrogations chez les promeneurs…

Passage ensuite par les champs de coquelicots près de Pendé. Le soir venu, c’est un défilé de gens qui viennent s’y photographier, comme ces deux jeunes filles qui venaient là pour alimenter leur “Insta”.

Après un petit vol au dessus de la pointe du Hourdel, nous voici à Saint-Valery. Nous déambulons dans les rues de la vielle ville médiévale. Elles sont fleuries par l’association qui gère l’Herbarium. Le long des quais, se sont les terrasses enfin rouvertes qui font les délices des promeneurs.

Le temps de croiser la locomotive Corpet qui tire le petit train à vapeur de la baie de Somme et nous voici au Marais du Crotoy pour assister à l’arrivée des chevaux Henson. La troupe vient boire et s’offrir quelques bains de poussières les pattes en l’air. Les vaches Highland viennent aussi prendre le frais en s’installant dans l’étang. L’une d’elle ira même provoquer beaucoup d’émotion chez les mouettes en allant piétiner les nids sur l’ilot où est établie la colonie.

Retour sur Le Hourdel et vol au dessus du fond de baie pour la suite, avec les agneaux de prés-salés encore parqués pour la nuit près de Saint-Valery, dans les mollières. Et pour finir, un bel arc-en-ciel qui m’aura accompagné depuis les renclôtures jusqu’à Nouvion et la forêt de Crécy.

Retour en haut