Survol de la baie de Somme

Voici une série de photographies réalisées avec le drone en survolant le secteur de la grande roselière de la renclôture Elluin près de Noyelles-sur-Mer en Baie de Somme, et le secteur de Saint-Valery-sur-Somme, en fond de la baie de Somme. La vue aérienne permet de découvrir tout un camaïeu de couleurs difficiles à appréhender vu du sol.

Un printemps au bois de Cise

C’est une agréable promenade à faire au printemps, lorsque les jacinthes sauvages (« le muguet bleu ») sont fleuries. Le bois de Cise, situé sur les falaises entre Ault et Mers-les-bains, recèle quelques sentiers à flanc de colline dans les sous-bois, que l’ail des ours et les jacinthes colorent à cette saison. Un vrai régal pour les yeux et les narines !

Dans les marais de la basse vallée de la Somme

Voici une série de photos rapportées d’une promenade dans les marées de la basse vallée de la Somme, près de Noyelles-sur-mer et de la baie de Somme. On commence avec le drone avant de terminer à pied. Ces « renclôtures » (polders) sont un véritable paradis pour la biodiversité, une des zones humides qui résistent encore dans notre région. Les pâtures alternent avec les roselières, les étangs et les mares, souvent bordées de saules-tétards.

La vie du marais

Voici quelques images qui traduisent un peu l’ambiance des marais de la baie de Somme en ce moment, ici au Crotoy… Les oiseaux passent, d’autres s’installent pour nicher. Dans les images suivantes vous trouverez les canards souchet, des barges à queue noire et un passage éclair d’un groupe de chevalier gambettes…

Un peu plus loin, les cygnes s’intallent et construisent le nid. Monsieur arrache des herbes qu’il dépose devant madame, laquelle les arrange autour d’elle en un matelas bien confortable.

Parfois, le mâle de l’étang voisin vient marquer un peu son territoire. Les deux mâles se mettent alors à effectuer une sorte de danse, chacun tournant sur lui-même et tournant autour de l’autre. Les deux oiseaux sont en posture « pas content », avec le cou fort en arrière, chacun essaie de repousser un peu l’autre, avec parfois une petite envolée un peu plus hargneuse…

Par contre, quand un intrus vient se poser sur l’étang déjà occupé, là on est vraiment dans la bagarre et en général l’importun ne traîne pas dans les parages…

Retour en haut