char-à-voile

Les 6h de Berck en chars à voile

Ce Samedi, c’était la compétition annuelle des 6H de Berck sur la plage de Berck-sur-mer. C’est l’une des grandes rencontres de char-à-voile sur la côte d’Opale, un rendez-vous que les amateurs apprécient ! Cette course de chars-à-voile se déroule sur le modèle des 24h du Mans, avec un départ où les compétiteurs s’élancent en courrant pour rejoindre leurs chars-à-voile respectifs et ensuite c’est parti pour 6 h non stop entre 2 marées. Le circuit s’étend sur un bon kilomètre face au front de mer de Berck, avec quelques trous d’eau et des passages de sable plus mou pour le grand plaisir des photographes !

Les pilotes ont quand même droit à quelques arrêts au stand pour se relayer. Et si il faut arrêter avant pour une raison ou une autre, on continue le lendemain, pour tenir les 6H. Le soleil était un peu absent mais un bon petit vent poussait les chars à 50 / 70 km/h, pour des images assez dynamiques parfois…

Quend-Plage : Chars-à-voile et grands espaces

Un petit tour à Quend-Plage pour cette série de photos estivales ! Ce jour là, les chars-à-voile faisaient le spectacle sur la plage profitant d’un vent favorable et leurs voiles et leurs arabesques agrémentaient joliment le paysage. Les plages picardes se prêtent par ailleurs très bien à la photographie par drone avec les immenses paysages qui s’étendent à perte de vue de chaque côté de Quend-Plage et de Fort-Mahon, que ce soit vers la Baie de Somme ou vers la Baie d’Authie. A marée basse, la mer découvre les alignements de bouchots battus par les flots chargés d’écume alors que les bâches encore humides décorent le sol de leurs méandres.

Grand prix de char à voile à Berck-sur-mer

Il faisait un temps magnifique avec juste ce qu’il faut de vent ce week-end pour le Grand Prix de char-à-voile de Berck-sur-mer organisé par l’Eole Club. Plusieurs types de char à voile étaient présents avec des Classe 2, 3, Formule A, et Standart, qui correspondent à des longueurs hors tout, des dimensions d’essieu et des surfaces de voiles variables. Le Classe 2 est le plus grand modèle, et le classe 3 le plus répandu, si j’ai bien compris. Le site de la Fédération Française de Char à voile présente en détail ces différents modèles de char.

La compétition se déroulait sur 2 jours, avec des manches de 25 minutes, en alternant 2 groupes de chars, les classes 2 puis les classes 3 et apparentés. Deux circuits sont proposés, un « court » et un « long » lorsque la marée est au plus bas et permet d’aller plus loin sur la plage découverte. Un calcul savant permet à chaque pilote de se voir attribuer une place sur la ligne de départ. Cette place varie au grés des manches de façon à ce que personne ne soit désavantagé au terme des 5 manches réglementaires.

Lorsque le drapeau rouge s’abat, les pilotes, casqués comme des motards, poussent leur char pour lui faire prendre de la vitesse, et sautent dedans quand la machine est lancée. Le groupe s’étire rapidement et les chars à voile se suivent à la file indienne, avec toutefois quelques dépassements par moment. Les virages sont âprement négociés et les passages dans les bâches et les flaques peuvent être spectaculaires avec les gerbes d’éclaboussures ! C’est graphique et coloré et même si les contraintes de sécurité ne permettent pas de se placer forcement où on voudrait, il y a moyen de faire de belles images ! En voici un aperçu ci-dessous, l’ensemble des photos sont dans ma photothèque.

Fin de l’été à Quend-Plage

France, Somme (80), Quend-Plage, lorsque le vent est au rendez-vous et que la marée basse découvre la plage, l’école de chars-à-voile emmène de nombreux apprentis jusqu’à l’embouchure de la baie de Somme (vue aérienne) // France, Somme (80), Quend-Plage, when the wind is right and the low tide uncovers the beach, the chars-à-voile school takes many apprentices to the mouth of the Somme Bay (aerial view)

Voici les images réalisées en Août et Septembre, à la fin de l’été, sur la plage de Quend. C’est indéniablement un de mes endroits préférés de la baie de Somme. La plage est vivante avec avec ses chars-a-voiles qui filent vers la baie de Somme et ses grands espaces. On y voit aussi les pêcheurs à la ligne, ou les chalutiers , ou encore les chercheurs de trésor équipés d’un détecteur de métaux.

Les goélands profitent de chaque marée basse pour essayer de chaparder quelques moules de bouchots. Ils offrent alors parfois de belles envolées pour se rapprocher tous ensemble des bancs de sable que la marée descendante découvre peu à peu.

Le soir venu, vu du ciel, le spectacle est grandiose avec les dunes dorées par le soleil couchant , l’écume des vagues et les voiles des chars-à-voile qui virevoltent sur la plage et créent des jeux d’ombre insolites. Certain jours, ce sont des ciels chargés, noirs et orageux, qui s’imposent. La plage prend alors une dimension dramatique avec des lumières superbes…. Ce lieu est une invitation à la promenade permanente.